Un appui à la mise en oeuvre du "Logement d'abord"


Depuis 2011, une réforme structurelle de la politique publique d’hébergement et d’accès au logement entend favoriser autant que possible l’accès direct des personnes à un logement ordinaire, pérenne et adapté, avec un accompagnement social si nécessaire. Cet accompagnement intensif, multidisciplinaire, effectué le plus souvent à domicile, est destiné à aider ces personnes à se maintenir dans leur logement.

La mise en œuvre de cette politique repose actuellement sur le Plan quinquennal pour le Logement d’abord et la lutte contre le sans-abrisme 2018-2022. Panama Conseil a réalisé dernièrement et mène actuellement plusieurs missions qui s'inscrivent dans ce cadre.

Véronique Marciquet a élaboré, en partenariat avec le SIAO des Bouches-du-Rhône, un guide de l’accompagnement hors les murs, intitulé "Accéder au logement sans passer par l'hébergement : que modifie l'accompagnement hors les murs à la pratique des CHRS ?" Cette action, portée par la DRDJSCS 13, a rassemblé une dizaine d’associations volontaires pour transformer une partie de leur offre d’hébergement en accompagnement au domicile de personnes en difficulté. La réflexion a associé travailleurs sociaux et personnes accueillies.

A La Réunion, Thierry Delahaye anime depuis 2017 avec les acteurs publics et associatifs et des personnes accueillies une série de journées intitulées "De la rue au logement". Programmées dans le cadre du contrat pluriannuel (CPOM) des Boutiques Solidarité, avec l'appui de la DJSCS et de la FAP, elles visent à développer l'accès direct au logement de personnes en grande précarité, expérimenter des formes nouvelles d'habitat, repenser le projet social des maisons relais/pensions de famille...

Véronique Marciquet a accompagné début 2018 la réponse de la Métropole Nice Côte-d'Azur à l'appel à manifestation d'intérêt lancé par la Dihal pour sélectionner des territoires de mise en oeuvre accélérée du plan Logement d'abord. Le dossier a été retenu. Elle élabore actuellement un diagnostic des besoins et des réponses pour développer les pensions de famille et résidences accueil dans les Alpes-Maritimes.

En Martinique, les deux consultants ont animé en mars 2018 un colloque sur le Logement d'abord et appuyé le SIAO dans la concrétisation de sa mission "logement".

Depuis le printemps 2018, Panama Conseil accompagne une expérimentation sur les plateformes territoriales d'accompagnement (PFTA) pilotée par la DRJSCS Paca. Deux territoires d'EPCI ont été retenus, la Communauté d'agglomération Var Estérel Méditerranée dans le Var et le territoire métropolitain du Pays d'Aix dans les Bouches-du-Rhône. L'objectif de ces PFTA est « d’améliorer la coordination et l’efficacité des actions d’accompagnement au niveau local ». Elles impliquent des acteurs centraux (Sous-Préfecture et DDCS, délégation territoriale de l’ARS, Conseil Départemental, Établissement public de coopération intercommunale, Association régionale HLM, SIAO…) et associent les acteurs ressources du territoire (CCAS, bailleurs sociaux, gestionnaires d'intermédiation locative, d’hébergement et de logement adapté, dispositifs de veille sociale, organismes et services sociaux…).

Les PFTA recherchent les articulations avec les autres plateformes existantes dans les domaines social ou sanitaire (plateformes territoriales d’appui/PTA de l’ARS, notamment), les lieux d’accès aux droits, les lieux d’accueil et d’information des demandeurs de logement social, les CCAPEX...

Le public visé relève du service intégré d’accueil et d’orientation (SIAO) et du Plan départemental d’action pour le logement et l’hébergement des personnes défavorisées (PDALHPD) : des personnes sans abri, vivant à la rue ; des personnes mal-logées (habitat indigne ou insalubre, squat…) ou hébergées en structures ; des personnes fragiles sur le point d’intégrer un logement ; des personnes logées qui rencontrent de grandes difficultés pour se maintenir dans leur logement et/ou sont menacées d’expulsion… Outre un problème d’accès ou de maintien dans le logement, le ménage présente également une ou plusieurs problématiques connexes, qui concernent son parcours de vie ou son parcours professionnel, constituent un frein au logement et nécessitent des interventions croisées : problèmes de santé (somatiques, psychiques, addictions), d’accès à un emploi ou à une formation, éducatifs.

Dans une double logique de mobilisation et de mutualisation, les PFTA ont deux types d’objectifs :
- la coordination des acteurs du territoire,
- la coordination dédiée, mise en œuvre par un ou plusieurs opérateurs autour de situations individuelles complexes, pour réaliser un diagnostic complémentaire personnalisé identifiant les autres problématiques liées à l’accès ou au maintien dans le logement ; proposer un accompagnement personnalisé, cohérent et continu ; assurer un suivi par un référent ; renforcer l’autonomie de la personne accompagnée par sa participation active et la mobilisation de ses ressources.

Les PFTA expérimentales sont en phase de lancement. Après la tenue de réunions de préfiguration, leur fonctionnement a été défini pour être présenté aux acteurs locaux. Les outils élaborés à cette occasion et les réflexions du comité de pilotage régional alimenteront un guide méthodologique destiné à soutenir l'extension du dispositif.